PATRIMOINE NATUREL

Quéribus est construit sur un promontoire rocheux. De sa terrasse, on domine la plaine du Roussillon, la vallée des Fenouillèdes, la vallée de Cucugnan, les Corbières. Les zones cultivées et habitées, essentiellement dans les vallées, sont ponctuelles et les infrastructures peu développées. L’essentiel du paysage est formé de massifs calcaires, vastes étendues de zones naturelles et sauvages.
Les falaises, les escarpements rocheux et les éboulis calcaires favorisent des espèces très rares et endémiques et des associations floristiques riches et diversifiées :

  • Le cyclamen balearicum : l’espèce semblait avoir disparu dans l’Aude
  • La campanula speciosa : espèce endémique
  • Le chaenorrhinum villosum : une seule station trouvée dans l’Aude
  • L’ephedra nebrodensis : assez rare, caractéristique des éboulis calcaires

Les versants abrupts et escarpés représentent des espaces d’accueil pour de nombreuses espèces animales. Les sangliers sont les maîtres des lieux mais on peut apercevoir des mouflons sur les pentes sud au-dessous du château de Quéribus.
On peut noter la présence de l’aigle royal, mais aussi du hibou Grand-duc, de l’hirondelle des rochers (un couple niche tous les ans à l’intérieur de la salle du pilier au château), du merle bleu, du crave à bec rouge qui vit dans les falaises et les murs du château, du moineau soulcie, du martinet alpin, du grand corbeau.
Dans les vastes espaces autour du château, un élevage de chèvres et des chevaux pâturent et entretiennent la zone.
Le territoire de Quéribus fait partie d’une zone naturelle d’intérêt faunistique et floristique, d’une zone importante pour la conservation des oiseaux, d’une zone de protection spéciale (Natura 2000- directive européenne oiseaux)
Il est inclus dans le futur parc naturel régional Corbières Fenouillèdes prévu pour 2021.

Randonnée : boucle Quéribus/Cucugnan

Ligue pour la protection des oiseaux de l’Aude

Campanula speciosa